Prévenir les problèmes de Qualité de l’Air Intérieur pour une bonne santé à la maison (3/3) : Traitement de l’air

Les campagnes de mesure de qualité de l’air intérieur démontrent clairement que plus de 80% des logements ont un air de qualité moyenne ou mauvaise. Cette situation est dans la plupart des cas liée à la présence de formaldéhyde à des concentrations supérieures à 10 µg/m3, valeur seuil retenu par l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) pour ce polluant de l’air intérieur. Comment améliorer la qualité de l’air intérieur des habitations ?

La qualité de l’air intérieur est liée à présence de polluants chimiques et biologique dans l’espace intérieur. Lorsqu’elle est dégradée, le simple fait de respirer engendre de risques pour la santé, notamment pour les personnes fragiles : femme enceinte, enfant, sénior ou personne souffrant de problèmes respiratoires … Pour l’améliorer la qualité de l’air intérieur, il faut diminuer la présence de ces polluants.

Lorsque la pollution de l’air intérieur subsiste malgré les mesures de renouvellement de l’air mise en place, il est devient nécessaire de traiter l’air intérieur. Plusieurs solutions de traitement d’air existent et seuls les plus performants sont présentés dans les paragraphes suivants.

La filtration moléculaire

La filtration de l’air sur charbon actif est efficace contre les particules, les allergènes et les Composés Organiques Volatils (COV). Cependant, il est très important de changer les filtres régulièrement. En effet, un filtre saturé n’est plus en mesure d’épurer l’air intérieur mais en plus il peut y re-larguer les polluants stockés.

La photocatalyse

La photocatalyse est un procédé de conception récente qui permet de détruire les polluants de l’air intérieur. Elle est efficace contre les COV, les allergènes et les particules, et se décline en système passifs et actifs.

Les systèmes passifs sont constitué de surface photocatalytique qui avec la lumière ambiante détruisent les polluants de l’air intérieur. Il s’agit essentiellement de peinture, de dalles de sol, de vitrage et de plaques de plafond. L’efficacité de ces systèmes diminue avec l’arrivée de la nuit et le maintien des performances en fonction du vieillissement de la surface n’est pas connu à l’heure actuelle.

Les systèmes actifs utilisent un réacteur muni d’une lampe UV dans lequel l’air circule. Les polluants de l’air intérieur viennent au contact de la surface photocatalytique et sous l’action d’une la lumière UV détruisent les polluants. Les systèmes actifs doivent être dimensionnés en fonction du volume de la pièce à traiter. Les systèmes actuels dépolluent l’air intérieur pendant au moins une année avant de devoir changer la surface réactive et la lampe UV.

Tous les systèmes de photocatalyse ne sont pas équivalents et une norme (AFNOR XP B44-200) est en cours de développement pour tester et garantir l’efficacité de ces systèmes.

Pour contrôler la qualité de votre air intérieur, vous pouvez réaliser un test de qualité de l’air intérieur avec les kits d’analyse de Kudzu Science. Ces kits d’analyse disponibles à partir de 79€ vous garantissent une mesure fiable et précise de la pollution de votre air intérieur.

Un commentaire sur “Prévenir les problèmes de Qualité de l’Air Intérieur pour une bonne santé à la maison (3/3) : Traitement de l’air

  1. Un rapport de l’agence a déclaré «la pollution de l’air est cancérigène, au même titre que les dangers connus tels que l’amiante, le tabac et le rayonnement ultraviolet».
    Kurt Straif, chef du département du CIRC qui évalue les substances causant le cancer, a déclaré: «Nous considérons cancérigène l’environnement autant le tabagisme passif».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>