Inondations, Moisissures et Santé

Depuis quelques semaines, les conditions climatiques inhabituelles ont provoqué un grand nombre d’inondations et de dégât des eaux. La température ambiante et l’humidité favorisent l’apparition et la prolifération des moisissures. Quel en est l’impact sur la santé?

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent sur un support adapté (substrat) et dans des conditions favorables de température et d’humidité. Elles sont présentes naturellement dans l’environnement extérieur. Lorsqu’elle envahissent l’intérieur des logement, les moisissures polluent l’air et l’environnement intérieur des habitations, des maisons, des appartements et des bureaux. Cette pollution se manifeste par la présence de composés organiques volatils (COV fongiques), mais également d’allergènes et de toxines (mycotoxines).

Les composés organiques volatils (COV) sont des molécules chimiques gazeuses à température ambiantes. Ces molécules peuvent être odorantes et dans le cas des COV fongiques, elles sont responsables de l’odeur de moisi liée au développement des moisissures. Comme les COV présents dans les habitations (formaldéhyde, acétaldéhyde, hexanaldéhyde, benzène, toluène, ethylbenzène, xylènes, limonène, alpha-pinène …), les COV fongiques sont irritants pour les muqueuses (yeux, nez), les voies respiratoires et favorisent l’asthme et les allergies respiratoires.

Certaines moisissures sont produisent également des macro-molécules (protéines) allergisantes qui peuvent également entraîner des problèmes d’irritation des yeux, du nez et de la gorge. Ces allergènes sont détectés par le système immunitaire et chez les personnes allergiques, la réponse de défense de l’organisme est disproportionnée, avec l’apparition des symptômes classiques des allergies dont l’asthme, la rhinite allergique et des allergies respiratoires sévères.

Les toxines produites par les moisissures sont des mycotoxines. Ce sont de petites molécules organiques qui présentent une forte toxicité. Les plus connues sont l’aflatoxine, l’ochratoxine et la patuline. En raison de leur toxicité élevée pour l’homme, elles sont recherchés dans les aliments (céréales, arachide, cacahuètes …). Leur présence dans l’environnement intérieur peut conduire à des intoxications sévères. Les risques de malformation et de problèmes neurologiques pour le fœtus sont élevés.

Enfin, pour les personnes immunodéprimées, il y a un risque de développer une maladie pulmonaire: l’aspergillose. Elles se traduit par des problèmes respiratoires qui sont la conséquence du développement des moisissures sur les tissus pulmonaires.

Le plus important après un dégât des eaux ou une inondation est de bien nettoyer et de sécher efficacement les locaux (aération et systèmes de piégeage de l’humidité). Une désinfection avec de l’eau de javel ou un fongicide permet de détruire les moisissures résiduelles. Les fongicides étant des pesticides. L’utilisation de ces substance toxiques peut induire des risques pour la santé des occupants, notamment s’ils sont appliqués dans les pièces de vie. Pour réaliser cette décontamination, il est recommandé de faire appel à une société spécialisée (réseau RAS par exemple), en accord avec son assurance. Pendant les travaux  de décontamination, il est très important de porter une protection respiratoire afin de limiter les risques pour la santé.

Après cette décontamination, il est essentiel de contrôler la présence de résidus de moisissures avec un kit d’analyse des moisissures. Seule une analyse de la poussière prélevée dans les pièces traitées peut permettre d’évaluer la contamination fongique résiduelle de l’environnement intérieur et d’en évaluer les risques sanitaires. En effet, les moisissures ne sont pas toujours visibles pour réaliser des prélèvements de surface à l’aide d’un écouvillon ou d’un scotch.

Mots clés: moisissure, environnement intérieur, décontamination, santé, mycotoxine, allergène, fongicide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>