Du 20 au 30 mars : Semaine pour les alternatives aux pesticides

Insecticides, herbicides, fongicides…
C’est la semaine pour les alternatives aux pesticides !

pesticides et santéLa scène médiatique a récemment remis à l’ordre du jour l’impact des pesticides sur la santé. C’est dans ce contexte que se déroule du 20 au 30 mars 2012, la 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, en France ainsi que dans plusieurs pays. Diverses manifestations sont d’ores et déjà prévues : conférences, expositions, ateliers, visites de sites, projections de films…

Un demi-siècle a passé depuis la publication de « Printemps Silencieux » de Rachel Carson, le livre qui marque le point de départ de la prise de conscience du danger des pesticides. 50 ans après, la France reste le premier pays européen consommateur de pesticides et la quatrième au plan mondial ; ceci avec une consommation en hausse d’herbicides, insecticides et fongicides, malgré les décisions du Grenelle de réduire les pesticides de 50% d’ici 2018.
Les problématiques liées aux pesticides ont récemment retrouvé un nouvel élan médiatique avec la condamnation de Monsanto pour l’intoxication de Paul François à l’herbicide Lasso et la montée au créneau d’associations de victimes.

Depuis hier, à l’occasion des 10 premiers jours du printemps, a débuté la 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides. Cette année encore, des centaines d’évènements sont programmés dans toute la France : conférences-débats, ateliers, marches, projections de films, stands d’information, animations pédagogiques, repas bio, fermes ouvertes…
Les principaux objectifs sont d’informer sur les risques des pesticides de synthèse, promouvoir les alternatives et mobiliser un public de plus en plus large pour un avenir sans pesticides.

Plus de 700 évènements programmés :

Cette opération est née en France en 2006 à l’initiative de l’association Générations Futures – et de l’ACAP, un collectif qui regroupe 160 organisations.
Parmi les faits marquants on notera :
• Un congrès scientifique sur la thématique « pesticides et santé » (les 23-24 mars au Palais du Luxembourg) avec la remise de doléances aux décideurs: www.congrespesticides.org
• Le « jardinage naturel ou écologique » sera de nouveau à l’honneur: ateliers, démonstrations de matériel, installation de panneaux « zone sans pesticides », signatures de chartes d’engagement…
• La poursuite des actions en continu des collectivités territoriales qui s’impliquent dans le cadre de leurs politiques « zéro phyto » et de l’introduction du bio dans les cantines: Paris, La Rochelle, Villeurbanne, Mulhouse …
• Des marches symboliques dans une quinzaine de régions
• Des dizaines de conférences, débats sur l’eau, les abeilles, l’alimentation, la biodiversité avec des experts tels que : Marc Dufumier, Pierre Rabhi, François Veillerette, Jean-Paul Jaud…
• De nombreux autres évènements : visites de fermes, sorties nocturnes, construction de nichoirs, concours de dessins…

Pour rechercher des actions près de chez vous, rendez-vous sur http://www.semaine-sans-pesticides.com./evenements.php?page=1

Une synchronisation internationale :

Depuis son coup d’envoi cette initiative originale apparaît comme un événement fédérateur et novateur qui permet de maintenir la pression sur les décideurs et prouver que des alternatives existent. Cette année, la semaine pour les alternatives aux pesticides est relayée dans 16 pays, en Europe (Belgique, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Espagne), en Afrique (Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Mali, Ouganda, Sénégal, Togo, Maroc, Congo) et pour la première fois dans des pays plus inattendus comme le Tadjikistan, les Iles Maurice…

Les pesticides en France sont encore tolérés. En cette période de campagne électorale, les associations espèrent donner plus d’écho à la problématique des produits phytosanitaires. Pour François Veillerette, porte-parole de Générations Futures : « Quelques semaines avant les élections, les Français exprimeront de manière forte leur opposition aux pesticides Pour la première fois, les victimes des pesticides, professionnels et particuliers, seront au cœur de ce mouvement. La question des effets des pesticides sur notre santé ne pourra plus être passée sous silence. »

Et vous, connaissez-vous les substances avec lesquelles vous êtes en contact quotidiennement ?

2 commentaires sur “Du 20 au 30 mars : Semaine pour les alternatives aux pesticides

  1. C’est une très bonne initiative et un sujet trop souvent oublié…

    Habitant en Alsace, j’espère qu’il se passera de nombreux événements dans la région.

  2. Près de Strasbourg vous pouvez participer gratuitement à des ateliers de formation au jardinage naturel et à de nombreuses autres activités !

    Pour voir l’ensemble des évènements dans votre région vous pouvez utiliser le moteur de recherche de la page officielle de la semaine pour les alternatives aux pesticides :
    http://www.semaine-sans-pesticides.com/evenements.php?page=4

    Bonne semaine à la découverte des solutions alternatives !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>