Sommes-nous exposés aux pesticides dans nos maisons?

Sandra Garcia est Conseillère Habitat Santé et Ingénieur d’études chez SYNERGISUD. Spécialiste de la qualité de l’environnement intérieur, elle nous donne son avis sur la question des pesticides que l’on peut retrouver dans les habitations.

A première vue, vous pourriez penser que les pesticides ne concernent que les locataires et propriétaires d’habitations se trouvant dans des régions rurales et à proximité des zones agricoles de culture traitées de manière chimique, tels que des vergers, des vignes, des céréales ou des champs.

L’enquête récente EXPPERT 6 menée par l’association Génération Futures, en partenariat avec Kudzu Science, a mis en évidence la présence de plusieurs pesticides dans les poussières des maisons localisées dans des zones de culture traitées par des pesticides.

Pourtant, comme leur nom l’indique, les « pesticides » sont des « tueurs de fléaux » créés exclusivement par l’Homme afin de lutter contre les nuisibles en tout genre (fourmis, mites moustiques, « mauvaise herbe », poux, puces, rat, souris, punaises, acariens etc.). Ainsi, lorsque vous utilisez des produits phytosanitaires et biocides que vous achetez dans les grandes surfaces ou magasins spécialisés, vous introduisez des pesticides chez vous qui sont des substances chimiques semi-volatiles et qui peuvent donc se trouver en suspension dans l’air et dans les poussières au sol.

Sous quelles formes domestiques connaissez-vous les pesticides ?

  • Des diffuseurs (ex : anti-moustiques)
  • Des plaquettes (ex : antimites alimentaires ou textiles)
  • Des bombes, sprays ou pulvérisateurs (ex : désherbant)
  • Des lotions ou shampoings (ex : anti-poux)
  • Des colliers pour animaux (ex : antipuces)
  • Des granulés, du gel, des céréales, de la pâte ou des blocs (ex : souricides ou raticides)

Quelles sont les principales sources des pesticides dans nos habitations ?

  • L’utilisation directe de produits phytosanitaires et biocides
  • Les émissions de composés organiques semi-volatils (COSV) des matériaux préalablement traités chimiquement et introduits dans le logement (meubles, bois, cuir, tapis etc.).
  • L’air extérieur à proximité des zones de culture traitées aux pesticides
  • L’eau et l’alimentation (fruits, légumes, céréales cultivés dans des zones agricoles traitées aux pesticides)

Quelles sont les effets sanitaires des pesticides ?

On ne recense que très peu de cas d’intoxications accidentelles aux pesticides dans les logements. Toutefois, plusieurs risques sont associés à une exposition sur le long terme à des pesticides même à faible doses tels que le développement de cancers, le dérèglement du système hormonal, des problèmes de fertilité et de développement du fœtus pendant la vie intra-utérine.

Quelques conseils et recommandations à envisager :

  • Limiter l’emploi de produits phytosanitaires et biocides
  • Lire attentivement les étiquettes des produits et respecter les précautions d’emploi
  • Porter des équipements de protection individuelle (EPI) de types masques ou gants dès usage de ces produits
  • Rincer et/ou éplucher les fruits et légumes avant de les manger
  • Limiter l’introduction de matériaux traités chimiquement
  • Stocker les produits en sécurité dans un local bien ventilé et non accessible par des enfants

Mots clés : pesticide, habitation, logement, maison, pollution, nuisible, exposition, substance chimique, air, poussières

Synergisud est un bureau d’études national, pluridisciplinaire et spécialistes des économies d’énergie, de l’acoustique, des fluides et de la qualité de l’air intérieur des bâtiments. Le département d’activités dédié à la prise en compte de la santé dans les bâtiments est géré par Sandra GARCIA diplômée de l’Université d’Aix-Marseille. Retrouvez également Synergisud sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>