Prévenir les problèmes de Qualité de l’Air Intérieur pour une bonne santé à la maison (2/3) : L’aération et la ventilation

Les campagnes de mesure de qualité de l’air intérieur démontrent clairement que plus de 80% des logements ont un air de qualité moyenne ou mauvaise. Cette situation est dans la plupart des cas liée à la présence de formaldéhyde à des concentrations supérieures à 10 µg/m3, valeur seuil retenu par l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) pour ce polluant de l’air intérieur. Comment améliorer la qualité de l’air intérieur des habitations ?

La qualité de l’air intérieur est liée à présence de polluants chimiques et biologique dans l’espace intérieur. Lorsqu’elle est dégradée, le simple fait de respirer engendre de risques pour la santé, notamment pour les personnes fragiles : femme enceinte, enfant, sénior ou personne souffrant de problèmes respiratoires … Pour l’améliorer la qualité de l’air intérieur, il faut diminuer la présence de ces polluants.

Avec l’amélioration des performances énergétiques, le taux de confinement augmente car il est nécessaire d’avoir une bonne étanchéité à l’air extérieur. En conséquence, comme les sources d’émission de polluants sont nombreuses et multiples, la concentration des polluants augmente continuellement et l’air intérieur devient au fur et à mesure de plus en plus pollué. Il est donc fondamental de renouveler l’air intérieur de façon à diminuer la concentration des polluants dans l’air.

La méthode la plus simple pour renouveler son air intérieur consiste à ouvrir les fenêtres et à créer un courant d’air pendant 10 minutes deux fois par jour.

Il est également possible d’avoir recours à une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) pour renouveler en continue l’air intérieur des logements. Le meilleur compromis entre efficacité de renouvellement de l’air intérieur et limitation des pertes énergétiques est la VMC double flux qui utilise la chaleur de l’air extrait pour préchauffer l’air provenant de l’extérieur.

Pour qu’une VMC soit efficace, il est nécessaire d’avoir un renouvellement d’air intérieur supérieur à 0.3 volume de pièce par heure et que le bouche d’extraction soit bien positionnée en fonction de la géométrie de la pièce.

Dans le cas des VMC, il est important de nettoyer régulièrement les entrées et sorties d’air afin de limiter le dépôt de poussière. En effet, un encrassement diminuera les performances de renouvellement de l’air de la VMC et peut également conduire à l’usure prématurée du moteur contrôlant la VMC.

Pour contrôler la qualité de votre air intérieur, vous pouvez réaliser un test de qualité de l’air intérieur avec les kits d’analyse de Kudzu Science. Ces kits d’analyse disponibles à partir de 79€ vous garantissent une mesure fiable et précise des pollutions de votre air intérieur.

Un commentaire sur “Prévenir les problèmes de Qualité de l’Air Intérieur pour une bonne santé à la maison (2/3) : L’aération et la ventilation

  1. Faut pas oublier d’entretenir sa VMC aussi . J’ai habité pdt longtemps dans un appart’ où je nettoyais jamais les bouches et elles se sont tellement encrassées que finalement le système de ventilation ne servait plus à rien. L’air n’était plus du tout renouvelé. C’est la société chez qui j’ai acheté ma VMC qui m’a expliqué tout ça, ils sont top ! https://www.france-ventilation.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>