Qualité de l’air intérieur : Objectif Santé (2/4) – Les Allergènes Domestiques

Plus de 75% des personnes interrogées ne savent pas que la quasi-totalité des lieux de vie (logement, bureau …) ont une qualité de l’air intérieur dégradée. Respirer un air pollué est nocif pour la santé et comme nous passons en moyenne plus de 80% de notre temps dans des lieux clos, il y a un risque significatif pour notre santé.

Les causes d’une mauvaise qualité de l’air intérieur peuvent être multiples : pollution chimique et pollution biologique. Parmi les polluants biologiques, les allergènes domestiques sont omniprésents dans l’environnement intérieur des bâtiments.

La pollution biologique des logements par les allergènes domestiques n’est pas forcément liée à la présence d’animaux domestiques. En effet, les allergènes sont des protéines, c’est-à-dire des molécules chimiques de grande taille, constituées d’acides aminés. Ces protéines sont produites par les organismes vivants.

Les effets sur la santé des allergènes domestiques sont essentiellement des manifestations allergiques dont l’intensité dépend de la sensibilité individuelle de chacun : asthmes, allergies respiratoires, rhinite, irritation oculaires et nasales …

L’allergène de la maison les plus connu est celui des acariens. Les acariens sont des insectes microscopiques de la famille des araignées. Contrairement aux idées reçues, ce n’est par l’acarien en lui-même qui est allergisant. En effet, ce sont ses déjections ainsi que les acariens morts en décomposition qui contiennent la protéine responsable des allergies aux acariens. En France, la majorité des acariens appartiennent aux espèces des Dermatophagoïdes Pteronyssinus et des Deermatophagoïdes Farinae dont les allergènes sont respectivement Der p1 et Der f1. Ces allergènes sont responsables de 65 à 90% des cas d’asthme et de rhinites allergiques.

Les autres allergènes connus sont ceux des chats (Fel d1) et des chiens (Can f1) qui sont contenus dans la salive des animaux. Lorsqu’ils se lèchent, ils déposent ces allergènes sur leurs poils. Ces poils peuvent se fixer sur les vêtements, ce qui explique qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un chat à la maison pour avoir une réaction allergique aux allergènes de chats.

Moins connus sont les allergènes de blattes / cafards (Bla g1), de souris (Mus m1), de rat (Rat n1) ou de chevaux (Equ c4). Comme ces animaux peuvent être présents dans notre environnement intérieur, de manière involontaire, et il est possible d’avoir des manifestations allergiques liées aux allergènes de ces animaux.

Pour faire le point sur la présence des allergènes domestiques dans votre habitation, Kudzu Science propose une large gamme de kits d’analyse pour identifier et déterminer avec précision la quantité d’allergène présent. Pour réaliser cette analyse, un simple prélèvement de poussière est nécessaire, il sera réalisé par vous-même avec votre aspirateur et le dispositif de prélèvement inclus dans le kit d’analyse. Votre échantillon sera ensuite analysé en laboratoire par des professionnels de la détection des allergènes.

Les résultats de votre test vous permettront de savoir si les d’allergènes domestiques recherchés sont présents dans votre habitation et s’ils représentent un risque allergique mais également de contrôler si les actions d’amélioration mises en places sont efficaces.

Mots clés : allergène, allergie, rhinite, asthme, allergie respiratoire, allergie acarien, allergie chien, allergie chat, allergie poussière, allergie blatte, allergie cafard, allergie souris, allergie rat, allergie chevaux, acarien poussière, allergène acarien, air intérieur, environnement intérieur, qualité air intérieur, analyse poussière, test acarien, détection allergène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>